La pratique craniosacrée

 

 

 

 

 

La méthode craniosacrée, telle que je l’ai apprise, est une approche holistique et non directive, prenant en compte l’homme dans sa globalité de l’être, (corps physique, mental, émotionnel et l’esprit). Par conséquent, elle sous-entend que tout symptôme de « souffrance », indépendamment de sa nature, reflète un déséquilibre de l’unité du système corps-esprit de l'homme.

 

La méthode s’appuie sur les acquis scientifiques de l’ostéopathie et de la thérapie craniosacrée de Dr. Andrew Taylor Still, Dr. William Garner Sutherland et Dr. John Upledger. Dans sa démarche pratique elle se situe sur une dimension subtile de l’être et donc au-delà de l’approche biodynamique de la méthode.

 

 

 

La démarche pratique

 

Le but est de rééquilibrer le flux énergétique dans le corps par un toucher subtil et de l’écoute du rythme des pulsations du sytème craniosacré du pratiquant. Le client est amené à se re-connecter avec « le souffle de vie », comme le décrit Sutherland, père de l’ostéopathie crânienne. La personne accède à son espace intérieur, le système « corps-esprit », peut se détendre et les forces d'auto guérison se réactivent.

 

Comme Hugh Milne, représentant de la dimension psycho-spirituelle de cette méthode le décrit, c’est le toucher subtil et l’écoute à partir du placement intérieur au niveau de l’énergie du cœur du pratiquant qui ouvre cet espace méditatif et qui rend ainsi possible l’expérience de la rencontre avec l’essence divine de l’être de la personne.

 

Dans l’état de ce «vide sacré», (Milne), identique au stade alpha, la personne est capable de reconnaître les résistances conscientes et subconscientes de quelque nature qu’elles soient, qui l’empêchent à vivre sa vraie nature. Cet état de conscience «non ordinaire» où la force d’auto-guérison est particulièrement éveillée et active, permet par la suite soit la transformation soit le lâcher-prise profond de ces blocages. Dans ce processus il est aidé par les impulsions fines sur le corps et l’écoute du pratiquant.

 

L’organisme dans sa globalité peut ainsi s’organiser dans un nouvel équilibre. Revitalisée, la personne retrouve son potentiel de vie et en conséquent l’énergie à se réorganiser sur tous les plans de son être.

 

 

La spécificité de ma démarche

 

Pendant les séances de SHIATSU, j'intègre des éléments de la méthode craniosacrée ou/et  du système "corps-miroir" au cas où cela favoriserait d'avantage le processus d'auto-stimulation/guérison du système. Si par contre ces démarches ne correspondraient pas à votre demande, n'hésitez pas à m'en avertir. 

 

La séance se déroule sur un support confortable sur le sol. Au cas où les dispositions physiques ne permettraient pas cette position du corps, la séance peut se faire également sur un banc de massage ou une chaise.

 

Merci d’amener des chaussettes et des vêtements confortables (jogging ... et T-Shirt manges longues) permettant la liberté au corps et des mobilisations douces du corps

 

Durée de la séance: 1,5hrs 

 

 

Tarifs::

 

90€ séance isolée; 383€ carnet avantageux

 

 

infos sur: séance à domicile/ tarifs avantageux page respective-site

 

 

 

Historique de la méthode

 

Les racines de l'ostéopathie

Dr. Andrew Taylor Still, né en 1828, médecin classique est fondateur de l’ostéopathie. Sa volonté de de recherche de méthodes de guérison auto-réparatrice non médicamenteuse l’a amené vers des concepts considérant l’homme comme un système «spirituel» harmonieux d’interaction de toutes les parties du corps et le libre flux des «liquides». Dans cette logique la maladie résulte d’un blocage de ce libre flux. D’après Still ces blocages auraient leur origine dans des malformations osseuses et articulaires empêchant la fluidité de ces liquides. Dès 1870 Still a intégré dans ces travaux les concepts de base de la guérison magnétique, induisant le « …réalignement du système squelettique».

 

 

Ostéopathie crânienne

Dr. William Garner Sutherland, né en 1837, médecin et père de l’ostéopathie crânienne a développé les travaux de Still et a fondé le concept de l’ostéopathie craniosacré en 1899 sur base de travaux scientifiques de quarante années. D’après Sutherland les traumatismes sur le plan physique, émotionnel et mental de l’être résultent de blocages du libre flux du souffle de vie. A partir de ce concept Sutherland développa des techniques de pression biomécaniques au niveau du crâne, qu’il a affinées avec le temps.

 

Son objectif  était de « mobiliser » le système crânien afin de stimuler la dynamique équilibrante du rythme du liquide céphalo-rachidien et ainsi le potentiel auto-réparateur du corps dans sa globalité.

Les éléments principaux à la base du concept:

  1. La mobilité relative des os du crâne au niveau des sutures crâniennes
  2. L’existence de mouvements rythmiques comparables à l’oscillation d’une membrane du liquide céphalo-rachidien dans le crâne („The Primary Respiratory Mechanism“) qui se poursuivent le long de la colonne vertébrale se transmettant dans tout le corps.
  3. La transmission de ce mouvement rythmique durant toute l’existence humaine et son influence sur le développement et les facultés de l’être dans son ensemble. Sutherland a attribué à cette force initiatrice qui met en route le système comme une étincelle, le nom de «souffle de vie » (breath of life). Dans sa conception ce souffle de vie symbolise l’intelligence subtile auto-réparatrice, inhérent à chaque être humain.

 

Thérapie craniosacrée

Dr.John Upledger, médecin américain et ostéopathe a développé le concept de la thérapie craniosacrée. Il a repris au cours des années 1970-1975 la relation définie par Still et Sutheralnd entre corps comme unité fonctionnelle englobant l’unité esprit-spyché. Par ces recherches scientifiques empiriques il a pu démontrer la communication entre le corps et la dimension psycho-énergétique de l’être. Il a ainsi remis ainsi en valeur le caractère holistique de cette thérapie tel que Still l’avait initialement voulu.

Les éléments principaux à la base du concept

  1. La dure-mère connait, au niveau du sacrum, sans propre rythme (+/- 8X/min.) qui est indépendant du rythme respiratoire et cardiaque.
  2. Une quantité de +/- 0.5 litre par jour du liquide cérébrospinal est produite dans le cerveau et se propage par un mouvement rythmique dans tout le corps. Ce liquide est quotidiennement renouvelé. La libre circulation du liquide céphalorachidien permet aux corps musculaire, organique, squelettique et nerveux de communiquer entre eux de façon optimale.
  3. L’organisme retient souvent une empreinte des chocs physiques et psycho-émotionnels qui se traduit dans les différences de pressions du système craniosacré. Un déséquilibre de pression du liquide reflète donc un déséquilibre physio-énergético-émotionnel.
  4. La technique qu’il a mis sur place, se base sur une palpitation en douceur des tissus et de l’écoute du rythme du système afin d’aider ces zones tendues à retrouver l’équilibre perdu et ainsi le libre flux du liquide cérébrospinal.

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

upcoming workshops!

saison 2019/20

 

08/12/19

 

 Matinée Yoga I

 

19/01/20

 Hatha Yoga Intensif II 

 

 

_____________ 

 

      Cours de YOGA

      saison 2019/20

 

   1. HathaYoga 

Ettelbruck 16/9/19 

Grosbous 24/9/19 

Mersch - Centre Kiné Diris 17/9/19 

Beringen/ Mersch - Maison des Sociétes  

18/9/19

Day Center / Bill 20/09/19

__________

 

   2. Nidrâ Yoga 

Day Center / Bill - 10/9/19

Ettelbruck - 17/09/19

 

  __________________

      

     Infos / Anmeldung:

     Infos & inscription:

tel. 81 25 18

email.:

gabrielle@VividFloatingGreen.com